fabul

Fabul1

Chaperon Rouge, Petit poucet et Blanche-Neige

Il était une fois … 3 personnages qui découvrent par hasard des objets magiques, dont un pot conteur d’histoires.

Les personnages plongent alors dans le jeu comme le feraient des enfants, et deviennent tour à tour conteurs ou acteurs.

Une Blanche-Neige lunaire, un petit poucet qui s’emmêle les pinceaux et confond frères et ogresses, un Chaperon Rouge tellement amateur de miel qu’il s’y vautre et s’en colle partout …

Durée : 50min
A partir de 3 ans
En intérieur ou extérieur (petits lieux fermés)
Aire de jeu minimum: 5m/5m

Distribution :

Thierry Abline
Emmanuelle Bouis
Isabelle Osmas

Mise en scène collective

Le conte a ce côté magique que chaque conteur y met un peu de lui et raconte l’histoire à sa manière. Ici la mise en scène s’inspire du jeu chez l’enfant, l’imaginaire théâtral s’épanouit et fait émerger un jeu vivant qui touche un large public.

Cette vision ludique réactualise nos contes les plus familiers et emmené chacun sur les chemins enchantés de l’imaginaire.

Dossier de présentation

Télécharger ici notre dossier de présentation

dates

Aucun évènement de programmé pour le moment.

Revue de presse

Ouest France – 04 Mars 2008

« Alliant l’originalité de sa mise en scène et le talent des comédiens à un rythme particulièrement soutenu, ce spectacle, décalé juste ce qu’il faut, avait un parfum de liberté qui n’a pas échappé au public »

Courrier de l’Ouest – 20 Janvier 2007

«  Décoiffant, décapant, exubérant ! La compagnie des Trombines à Coulisses a transformé ces trois contes en un camaïeu de numéros burlesques .Vers un voyage délirant, teinté de poésie et d’humour. En plus de leurs talents de comédiens, les trois funambules de l’imaginaire ont surpris par leurs trouvailles en tous genres. L’air de rien, ils ont trouvé dans des collants mousse remplis de balles le moyen de faire apparaître des pales d’hélicoptère, des coiffures extravagantes ou des gorges somptueuses  »

Ouest France – 02 Aout 2002

« Avec l’art consommé du mime et des grimaces désopilantes, nos trois compères proposent des billets magiques qui mènent sur les chemins enchantés de l’imaginaire  »

Le Haut d’Anjou – 31 Juillet 1997

  « Une sorte de boîte à ressorts qui vous sautent à la tête, ça fait un bien extraordinaire et ça remonte sérieusement le moral ! Avec son spectacle Fabul, l’affabulation n’est guère loin, la bonne humeur, le bon humour sont toujours là. Le décor est sobre, efficace : un rideau qui sert de coulisses pour préparer des coups lisses et d’autres plus aiguisés. La tenue de scène ?

 

Imaginez les frères Jacques revus et corrigés avec du jaune, du rouge, des entonnoirs ou des passoires et vous aurez une idée assez proche de l’ingéniosité de cette jeune compagnie pleine de talent. »